html website templates

 

Les troubles de l'écriture et la relation à l’écrit

Les troubles de l’écriture peuvent toucher la lisibilité ou la lenteur de l’écriture manuscrite, dans ses dimensions, son manque de fluidité, sa vitesse, sa propreté, la qualité de son trait, les espacements, la tenue de ligne, la mauvaise organisation de la page…
Le graphisme s’apprécie par sa qualité, sa vitesse et son automatisation. L’écriture n’est pas faite pour être belle mais pour être lisible ; dans cette optique, il faut veiller à ce que les notes puissent être relues aussi bien par celui qui les écrit que par un tiers.

La relation à l’ écrit se  traduit plutôt par la production d’une pensée en direction des autres qui prend forme par l’écriture. Un enfant qui aura un malaise face à la relation à l’écrit aura du mal à s’engager dans l’écrit et donc de communiquer. 
​L’enfant avec troubles de l’écriture soit écrit, soit comprend
En effet, l’enfant en difficulté dans le graphisme est souvent en double tâche et en surcharge cognitive. Il faut l’aider à réaliser ce qui est le plus important ; il faut ainsi veiller à ce que l’enfant ne passe pas trop de temps sur les tâches de forme : le graphisme, au détriment des tâches de fond : les apprentissages scolaires et l’idée que l’enfant veut faire passer.
Si l’enfant en difficulté d’écriture se concentre  davantage sur les tâches de forme comme le graphisme, on risque d’organiser à terme l’échec scolaire.     
Dans un second temps, nous cherchons à le réconcilier avec l’écrit et à trouver les stratégies de compensations adaptées.

Addresse administrative

Francine Fromont
55 rue Emile Combes
58200 COSNE COURS SUR LOIRE

Contacts

Tel : 09 86 20 36 32
(Blandine Verchin, secrétaire)
Contact par mail : info@agge.fr